• Mécano

Le COVID-19 et les symptômes sur le MTB Pyrénéen !?

L'année 2020, forte en rebondissements et difficultés, a bien limité nos déplacements et notre manière de vivre. Fini les départs en trombe vers les bikepark à n'importe quelle heure, fini les after ride à n'en plus finir et bienvenue à notre nouvelle aire masquée et distancée. La perte de certaines libertés et les restrictions qui nous ont été imposées ont eu un impact sur le mountain bike et sur notre pratique. Mais quand nous regardons de plus près, nous ne sommes pas dans les disciplines à télésiège les plus à plaindre.

L'impact sur les pratiquants est limité puisqu'ils sont restés, en grande majorité, à poncer les trails de leur secteur et à creuser comme des bêtes primitives. L'effet corona virus aura permis de retrouver les joies des choses essentielles sur son territoire. Le déplacement alpin ou vers la Mecque canadienne annuelle a bien souvent été annulé sous la contrainte. Malgré un démarrage retardé sur juin, dans les Pyrénées, les stations ont pu offrir plus de produits à remontées mécaniques qu'à l'habitude. Le plus gros hic est surement l'annulation d'une bonne partie du calendrier de course et évents prévus.

On ne notera pas que des désavantages de cette expérience et on va le voir du côté des stations et des spots. Le fait que les personnes aient moins bougé et que les remontées aient pu être exploitées, la fréquentation a été intéressante. Le fait aussi que la saison d'hiver ait été écourtée a incité les stations à mettre le paquet sur l'été. On a donc une recrudescence des ouvertures et une évolution des produits très marquée sur 2020.

Câlin téléporté (ne pas reproduire sans attestation)


Après investigation auprès d'un échantillon de station, on a pu analyser et les chiffres parlent d'eux mêmes: La fréquentation est record avec un nombre de passages qui augmente de près de 30% sur certains secteurs. On a pu comptabiliser plus de 400 vélos sur une journée à St Lary, 140 à Lourdes et des passages record sur le skyvall. En contrepartie, et sur les zones où l'on a obtenu des infos, le nombre d'accident ne progresse pas. Surement un lien avec la qualité des tracés et balisages qui s'améliorent. +1 pour les shappers.

Pour 2021, et grâce aux résultats de 2020, de nouveaux moyens seront déployés. Sont prévues de nouvelles pistes sur les Bikeparks avec des stratégies variées de développement. En bref:

L'équipe de St Lary bikepark, après avoir finalisé l'existant veut s'attaquer à de nouveaux tracés de jumps,

On connait la volonté de développer des pistes sur la station du Mourtis avec un bon résultat de fréquentation sur le domaine télésiège + navette en 2020.

L'entretien de l'existant et la création de nouveaux tracés permettant plus de possibilités entre les pistes du Louron sont envisagés.

L'optimisation de certaines sections non terminées à Lourdes est dans les tuyaux

Le développement et la structuration des spots enduro est de plus en plus marqué et organisé. Toutes ces évolutions passent par des services publics plus impliqués et intéressés. On voit germer des mairies pro MTB, des actions de directeurs de stations prometteuses et des projets qui avancent!


Souvenir de bons moments Luchonais


L'espoir est là mais l'hiver va passer par là, complètement alarmant pour nos vallées et nos stations. Tout repose sur le maintien des intentions et des moyens pour que l'on ait la saison escomptée dans nos cantons. Le financement du VTT n'est pas des plus importants et les entités territoriales commencent à s'en rendre compte. Alors on a plus qu'à croiser les pouces et espérer que les évènements et les projets pour les années à venir fleurissent chaque printemps.


En vous souhaitant de poser de merveilleux Paddock en 2021,




300 vistas0 comentarios

Entradas Recientes

Ver todo
  • Facebook
  • Instagram - Cercle blanc

© 2020 by Nomad Graphic Design, created with Wix.com

The Paddock's Newsletter